Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 10:56

En Allemagne une campagne de la presse à gros tirage a été déclenchée, avec une intensité inouie, visant la France, les Français, et leur goût prétendu pour la facilité et la vie gourmande. Mais, chacun le sait, la véritable cible de l'opération sont François Hollande et la gauche réformiste de notre pays. Chez nous, cette médiocre campagne est relayée par des personnalités de droite qui ont choisi de frapper sans discernement tout ce que fait ou propose la majorité.

Si l'opposition joue son rôle en critiquant le pouvoir en place, il reste que la manière, consistant à affaiblir son propre pays en chantant les louanges de son principal associé européen, la RFA, quand ce dernier s'en prend à notre choix politique pour sortir de la crise (ne rien faire qui puisse compromettre la reprise, la croissance à venir), me paraît tout à fait condamnable.

A deux titres au moins:

1) parce que la plus élémentaire réflexion confirme que sans consommateurs, il n'y aura pas de croissance, et sans baisse sensible du chômage, l'Europe entière continuera de s'enfoncer.

2) parce que l'opposition de droite n'a elle-même rien de constructif à proposer.

Même si la bataille Copé/Fillon ( peu glorieuse au demeurent  dans le domaine des propositions programmatiques de l'un et de l'autre), accapare l'attention de la base, il est des domaines où un peu de patriotisme est autorisé. Or la campagne anti-française entreprise de l'autre côté du Rhin, est sottement motif à réjouissance de la droite française et de son "Figaro". Je ne voudrais pas que, en retour, la gauche française retrouve des accents germanophobes. La construction  européenne mérite mieux que cela.


Antoine Blanca


NB: Dans un autre domaine, mais en jouant sur le même régistre destructeur, la droite a poussé des cris d'orfraie à la vue de récentes statistiques concernant la délinquance, grand et petite. Manuel Valls n'a eu aucune peine à démontrer combien ces chiffres étaient fallacieux, résultant de la politique artificielle du chiffre et des primes pratiquée par Sarkozy et ses successeurs. Mais ce qui m'a surtout frappé, cest la médiocrité de l'explication à ces chiffres fournie par la droite. "Ce n'est pas la faute de l'Intérieur, mais celle de Taubira. En supprimnt les tribunaux correctionnels pour mineurs et les 'peines-plancher', ellle a encouragé la déliquance". Comment prêter aux voyous une telle rapidité d'analyse?  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens