Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 10:35

Dans la manifestation de notre solidarité vis à vis des révoltés du monde arabophone, il y a eu beaucoup d'artifice, un évident et coupable retard à l'allumage et beaucoup de prudence dans la phase actuelle de tentative de reconstruction des Etats concernés. Tant en Egypte qu'en Tunisie, nos gouvenements avaient pratiqué, jusqu'au bout, la politique de l'autruche. Ils s'étaient même commodément installés dans une bienveillante indifférence vis-à-vis des tyrannies en place, forts d'un alibi très convenable: des régimes durs, même outrageusement corrompus, nous protégeaient du terrorisme islamiste d'Al Qaïda et consorts. Ils protégeaient aussi, soit dit en passant, nos braves touristes aux brioches suantes et débordantes sur des shorts crasseux. Les destinations n'étaient pas chères, le soleil était au rendez-vous et on se sentait en sécurité.

Il a fallu beaucoup de manifs, des multitudes d'hommes et de femmes en colère qui affrontaient la mort, semaine après semaine, pour que la conscience démocratique de nos gouvernements émerge de leur inertie embarrassée. Les services dits d'intelligence, trop englués dans leurs compromissions avec leurs homologues locaux, n'avaient apparemment rien vu venir. Le feu couvait déjà, pourtant, quand Sarkozy plaçait Bachar el Assad à sa droite pour présider notre défilé du 14 juillet, et multipliait les caresses sur le dos burnoussé du capricieux mégalomane Kadhafi, en visite à Paris.

Aujourd'hui on peut comprendre que l'on soit attentif aux contrats potentiels avec la Libye de demain. Il y aura de la concurrence et il vaut mieux se placer aux premiers rangs. En espérant que le pays ne sombre pas dans un chaos propice à l'instauration d'un nouveau despotisme. En Egypte la mise en place d'un pouvoir démocratique civil est sans cesse retardée. Les Frères musulmans et l'Armée détiennent toujours, nous dit-on, la clé de l'avenir. Voilà une réalité peu rassurante. Il n'y aura pas davantage de démocratie en Syrie dans un proche avenir, pas plus qu'en Jordanie dont la monarchie est singulièrement affaiblie. Mon meilleur espoir est encore placé en Tunisie dont la jeunesse, les femmes et les intellectuels demeurent mobilisés face à des "barbus" tenus en respect.

Alors, demandons aux gouvernements occidentaux de demeurer solidaires des mouvements libérateurs et vigilants contre ceux qui veulent les abattre. Baisser la garde serait une erreur. Une faute, même, sans doute.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens