Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 12:30

La droite française est bien désemparée. Si elle en avait encore les moyens, elle aurait volontiers payé pour que l'on ne filmât point leurs dernières réunions estivales, déjà balayées par un cruel vent d'automne. Le tableau est aussi désolant que les discours immuables des chefs de clan en leur morne compétition. Rien ne vient en renfort de leurs affirmations hautaines anti-Hollande. Car si les résultats statistiques, tant sociaux qu'économiques sont pénibles à lire et à entendre, il est facile de vérifier qu'ils avaient été anticipés, intégrés pour leur plus grande part dans le projet du candidat. Et si la popularité de l'exécutif est actuellement en berne, celle de l'opposition ne bénéficie guère, pour autant, de l'avantage.

Chaînes de télé, grands hebdos, alliés récalcitrants du parti Vert (Noêl Mamère 's'illustre' une nouvelle fois comme mauvais camarade), cracheur de feu attitré du 'parti de la gauche', rivalisent bien, à haut débit,  de profession de mauvaise  foi. Mais il est au bout du compte délicat d'allier l'eau et le feu. Aussi l'exercice collectif de démolition a dû être, provisoiremment peut-être, mis de côté. Les uns et les autres vont refaire 'cuisine à part'.

La droite sociale et économique a cru trouver, elle, une sorte de Graal pour saboter le travail de Hollande et de son Premier ministre: il a nom,  'Allemagne', et un visage, celui d'Angela Merkel. Nos amis germaniques ont tout réussi, là où nous aurions échoué. Et sur tous les plataeux nous voyons arriver, tour à tour, Marc Fiorentino, chantre de la City et orgueil de la presse financière universelle, sourire lustré et très propre sur lui; accompagné d' une grande blonde, élégance discrète, éternelle correspondante du très conservateur 'The Economist', bible hebdomadaire britannique du patronat international. Pour ces deux vedettes du Stock Exchange, imitées sans effort par les 'combattants' esseulés, de l'UMP (cela rempllit leur grand vide cérébral et patriotique), si l'on veut réussir, il faut sacriifier à "l'Imitation du nouveau prophète de l'orthodoxie", le gouvernement de Berlin. Puisque là, tout, absolument tout, va pour le mieux.

Le montage a beau être grossier, il peut séduire un moment. Un moment, celui d'une première lecture. Car tout est faux, de A à Z. L'Allemagne connaît une crise profonde, encore amplifiée par les difficultés des Lander, les divisions au sein du camp chrétien-démocrate et les divergences de ce dernier avec le FDP. Quant aux finances, elles sont presque partout en mauvais état, contrairement à ce que l'on ne cesse de nous marteler. Et si nous parlions de La Mecque des deux journalistes de parade cités plus haut, je veux parler de la City de Londres, et du gouvernement Cameron? Toute la presse 'libérale' le sait et le tait: le Royaume  va aussi mal sans doute que l'Italie ou que l'Espagne.

Mais...chut! entre gens du monde ces choses ne se disent pas. Secret de famille. Bruxelles va devoir recourir aux services d'Hercule Poirot pour éclaircir le mystère...

Antoine Blanca

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens