Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 09:37
Comme nous l'avons précisé dans un récent article, notre Président a décidé de ne pas lâcher d'une semelle son homologue brésilien, Lula . Du moins pendant la période précédant le sommet de Copenhague. La réunion de Manaus était une raison supplémentaire de côtoyer son héros du moment, tout en rappelant ( c'est une bonne chose), que la France, via notre département de Guyane, est un pays amazonien.
Mais le motif de ce long et, du moins le souhaitait-il, rapide déplacement, était de figurer sur la photo avec tous les Chefs d'Etat des pays de la région: le Vénézuelien Chàvez, le Colombien Uribe, l'Equatorien Correa et le Péruvien Alan Garcìa. Et, faut-il le dire, de son nouvel ami éternel brésilien. Tout le monde devait savoir que Sarkozy est le plus proche compagnon des amis émergents!
Opération ratée. Doublement ratée même: l'aéroport de Manaus a été fermé pendant plusieurs heures à cause d'un accident climatique (durée du transport retardée d'autant) et, à part l'hôte Lula, aucun des présidents attendus ne s'est rendu à la réunion. Il ne fallait d'ailleurs pas être grand clerc pour le prévoir: la Colombie et le Venezuela affectent d'être, l'un contre l'autre, sur le pied de guerre. Tandis que le reste des pays intéressés ont, entre eux, de sérieux conflits frontaliers.
Mais il n'est pas question, pour l'hôte de l'Elysée, de tenir compte des avis de nos ambassadeurs dans les capitales intéressées. La seule annonce de sa venue devait, estimait-il, avoir un effet d'électro-choc pacificateur. Hélas ces ignorants des pays amazoniens ne réagissent pas comme des Préfets de Région de l'Hexagone. Ils ne connaissent rien des vraies valeurs.
(On conseillerait aux pays des mers chaudes de décréter préventivement l'état d'alerte. Sarko va, en effet, se rendre au sommet caraïbéen et, après le drame climatique du bassin de l'Amazone, son arrivée pourrait déclencher là-bas les premières tempêtes de neige tropicales de l'histoire de la météorologie).
                                                      ********
VENEZUELA-IRAN: Chàvez mollah d'honneur
Mahmoud Ahmadinejad vient d'effectuer son quatrième voyage officiel à Caracas. Tapis rouge au palais de Miraflores et déploiement de la Garde bolivarienne en tenue de gala. Depuis 2006 c'est d'ailleurs la neuvième fois que le président du Venezuela rencontre le mal-élu iranien. Lors de la grande crise consécutive à la protestation contre la fraude massive électorale, Chàvez avait, par exemple, tenu à apporter publiquement son soutien à son "frère" et "camarade (compañero)"de Téhéran.
A son arrivée à l'aéroport de Maïquetia, le frère en question a été accueilli par son hôte avec une chaleur particulière, Chàvez (le pieux) allant jusqu'à affirmer: "Le Christ et Mahomet éclairent notre chemin pour mettre en déroute les menaces de l'empire..."
Au cours de ces trois dernières années les deux gouvernements ont signé 279 accords de coopération dans les domaines de l'énergie, de la pétrochimie, du commerce, de l'industrie, de la banque, de l'éducation, du tourisme,  des télécom, des transports aériens etc...On est allé jusqu'à créer une usine  commune de  fabrication d'automobiles (Veniràn) et une autre pour les tracteurs (Venitractor) !
On précise cependant, de part et d'autre, qu'il n'est pas question de recherche d'uranium, ni d'activités communes dans le domaine du nucléaire.
La balance commerciale, favorable à l'Iran, porte sur des échanges évalués, au début de l'année, à 6 milliards de dollars.
Décidément Hugo Chàvez adore inquiéter les occidentaux. Y compris ceux qui regardaient avec faveur son combat social dans les domaines de l'éducation et de la santé, comme ils approuvaient la nationalisation d'une partie essentielle des moyens de production et d'échange.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens