Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 12:03

J'ai bien ri en entendant Sarkozy s'exclamer, tout à son indignation, devant des travailleurs inquiets d'un centrale nucléaire: "ceux qui veulent la fermer, sont des politicards, tout cela est de la pure politicaillerie!" En d'autres circonstances et sur d'autres sujets, cela aurait pu passer pour de l'auto-critique. Non, bien entendu, il parlait bien de Hollande et, accessoirement, des Verts...

C'était en réalité un prélude à son nouveau ton de campagne: tous les mauvais coups vont être permis. S'il lui arrive d'écouter ses conseillers, il a toujours, in fine, agi en suivant son propre instinct. Mauvais élève à l'école et au lycée, coutumier des fonds de classe et de la proximité du radiateur, il est pourtant toujours parvenu à ses fins. Ainsi a-t-il fini par obtenir sa robe d'avocat. Par la porte de service, certes, mais il est entré au Barreau. Il est devenu maire de Neuilly en écartant son premier mentor, super-Pasqua, un expert pourtant en coups tordus. A cette époque le petit Nicolas commençait à peine à se raser. Il n'a connu sa première déconvenue qu'avec la défaite de Sa Suffisance Balladur. Mais, tel une balle en caoutchouc, il n'a guère tardé à rebondir.

Jeudi il entrera donc officiellement en campagne et dimanche 19 il fera son "grand meeting"inaugural. En PACA tous les élus UMP et assimilés sont censés être sur le pont pour ratisser large. Ce sera dur de remplir une grande salle, mais avec de gros moyens on y parviendra. "Evitez de ne nous envoyer que des vieillards par bus entiers à partir des maisons de retraite", aurait demandé le Château. Même si trouver des jeunes pour agiter des drapeaux n'est plus une tâche facile. L'UMP arrivera à sauver les apparences.

Après le meeting, le nouveau candidat déclaré improvisera. Jusqu'ici il l'a fait avec un relatif succès. Il y a eu les temps des débauchages à gauche, à droite, au centre, dans la "diversité". Le Président payait de sa personne, séduisait et récompensait à tout va. Ces  derniers mois la machine s'est grippée et il a eu beau utiliser toute sorte d'huiles mécaniques, elle ne marche plus qu'en grinçant douloureusement. Sarko est maintenant tout seul à la manoeuvre. Ou presque. Autour de lui ils sont rares à y croire encore un peu. Alors il va tout tenter, tous les coups, surtout ses préférés, ceux qu'on envoie en bas de la ceinture. Mais ses trucs sont par trop usés, notoirement connus. 

Le 6 mai, il fera ses adieux à la scène. Et quand il voudra revenir, il y aura beaucoup de concurrence.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens