Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 09:33
De même qu'il n'y a pas eu d'ouverture en 2007, il n'y a pas eu de remaniement, pas plus technique que politique, en 2010.
A l'époque où, avec la complaisance d'une partie de la presse, on parlait d'ouverture à gauche, dans l'euphorie des lendemains de victoire, il se délecta à jouer des faiblesses de certaines âmes et de certains hommes.
Regardons Eric Besson: il a été le seul à être recruté au sein même de la direction du PS. Quand, après 14 ans de militantisme, il réalisa que la gauche s'apprêtait à repartir pour cinq ans au moins d'opposition, il s'insurgea contre une telle sombre perspective. Il allait donc prendre les devants , pour déserter en pleine campagne électorale. Et fit le choix de ne pas  faire les choses à moitié. Tant qu'à trahir, autant...
La Sarkozye lui en sera reconnaissante.
A côté d'Eric, il y avait des cousins bien éloignés, moins affichés dans leur retournement.
Le petit groupe de marginaux PS, de Kouchner à Bockel, en passant par la pitoyable Fadela, ne changea de camp qu'après la victoire du camp adverse. Le "bon petit docteur", parce qu'il sentait venir l'âge et le temps de l'oubli et avait toujours rêvé de Quai d'Orsay. Aujourd'hui il y dispose d'un  beau bureau avec vue sur la Seine et d'un cabinet ministériel, mais demeure tenu à bonne distance par le clan de l'Elysée, seul véritable gouvernement. Au Quai d'Orsay il fait partie du décor, comme les huissiers en costume et gants blancs.
Bockel éprouvait beaucoup de difficulté à garder son fief de Mulhouse. Il a cru assurer sa position en sautant le pas. Il se rend compte chaque jour qu'il est baladé de sous-ministère en sous-ministère. Sans porte de sortie. Fadela, fatiguée des maigres cortèges de "ni putes, ni soumises" avait cru  entrevoir enfin son rêve bourgeois devenir réalité. On ne lui donne rien à faire, mais elle dispose de locaux à lambris dorés, de voiture-chauffeur-gardes du corps et d'un cabinet pour caser ses proches. Affligeant de la voir errer, suivie de son assistante, dans les réceptions des ambassades. Où personne ne lui adresse la parole.

Et puis il y a ceux qui acceptent de petits boulots plus ou moins relevants. Attentifs à toute possibilité de promotion.
Rocard, je veux le croire, soucieux de servir la République quel qu'en soit le maître du moment, se promène de groupe de réflexion en visite aux pingouins de l'Artique. La haute fonction publique lui manquera toujours.
Plus lamentable encore, toujours député socialiste, Jack Lang fait peine à regarder. Que peut-il espèrer aujourd'hui, après ses deux petits tours successifs à La Havane et à Pyongyang. Mais il n'a visiblement pas encore perdu espoir. Il a arpenté les plateaux télés dimanche 21, concédant la victoire de ce qui est tout de même son parti, mais se disant certain que Sarkozy allait entendre le message...

En fait, Sarkozy l'a bien entendu, ce message. A sa manière. En petit format puisque rien de ce qui est petit ne lui est étranger. Plus rien à espérer de la gauche. C'est en en vain, il le reconnaît , qu'il aura tenté  de la troubler avec son pauvre débauchage de personnalités disponibles. Non, se dit-il, le danger vient désormais du chiraco-villepénisme. C'est de ce côté, par conséquent, qu'il a fait son marché. En cherchant bien dans les brocantes, on trouve toujours des bricoles à acheter.
Faute de grande vision politique, il faut reconnaître à l'actuel président une formidable capacité à détecter les faiblesses des hommes. Avec une totale absence de scrupule moral. Une qualité, à ses yeux.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens