Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 11:09

Le 8 mai 1945 la ville de Sétif, dans l'Est algérien, fêtait la victoire des alliés par un défilé populaire auquel participaient toutes les associations de la société civile, anciens combattants et clubs sportifs inclus. La note discordante vint des "Scouts musulmans": ils arboraient fièrement un drapeau nationaliste. Celui qui est devenu celui de l'Algérie indépendante en 1962. 

Qui déclencha la fusillade? En tout cas il y eut très vite des morts et un affolement général qui s'étendit dans toute le ville, puis dans les villes, villages et douars des environs. Des Européens furent massacrés (100, 1000 ?, nul ne l'a jamais déterminé avec objectivité). Pas plus que les chiffres de la répression qui suivit. Entre 10000 et 40000 "indigènes" furent en tout cas massacrés par milices civiles improvisées, policiers locaux jouant au shérif et unités militaires. Un incroyable bain de sang le jour où l'on fêtait, partout dans le monde, la fin du fascisme et du nazisme.

Les événements de Sétif et de Guelma rencontrèrent peu d'écho dans la presse nationale et internationale, occupées l'une et l'autre à commenter les conséquences de la Victoire. Quant au gouvernement tripartite (SFIO, MRP, PCF) présidé par le général De Gaulle, il balaya ces incidents d'un revers de main. Il était confronté à d'autres problèmes qu'il jugeait autrement prioritaires. Citons simplement le leader communiste et vice-président du Conseil des ministres, Maurice Thorez :"Ce n'est pas au moment où la France avance vers la démocratie que nous pouvons tolérer de tels désordres!"

Je pense pour ma part que ces "désordres" furent le premier épisode de ce qui serait, quelques années plus tard, qualifié de "guerre d'Algérie". Quant aux milices de colons qui prirent part à la répression, elles étaient la préfiguration de l'OAS.

Je vous recommande d'aller voir, dès sa sortie sur nos écrans le film consacré à ce moment de notre histoire commune à Français et Algériens. Il est une suite logique à "Indigènes" qui fut justement salué par la critique.

 

Antoine Blanca

PS: Cette même année 45 les forces de répression massacrèrent aussi des dizaines de milliers  de Malgaches. Puis viendrait le bombardement provocateur de Haïphong par l'Amiral d'Argenlieu qui donna la coup d'envoi à la guerre d'Indochine. La Victoire des Alliés ne fut donc pas mise à profit pour une préparation ouverte, adéquate, de la fin, inévitable, de l'ère colonialiste.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens