Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 15:40

Le dernier sommet des Amériques (Cartagena de Indias, Colombie, 14 et 15 avril 2012) s'est soldé par un cuisant échec pour les Etats-Unis. Il n'y a pas eu de déclaration commune finale, plusieurs leaders latinos ont refusé d'y assister personnellement, et les pays membres ont renouvelé, avec humeur, leur volonté de voir Cuba invitée à participer à toutes les réunions organisées sous les auspices de l'Organisation des Etats Américains (OEA). Seuls Washington et Ottawa s'opposent à voir la grande île caraïbe représentée aux Assemblées générales de l'OEA et aux sommets que celle-ci patronne tous les trois ans. La fois précédente c'était à Trinité et Tobago (2009) et il y avait été décidé que "c'était le dernier sommet sans Cuba". Engagement non respecté par la volonté du grand pays du Nord.  La plus dure: Hillary Clinton que l'on ne connaissait pas comme championne du conservatisme.

Or Cuba, qui avait été expulsée de l'organisation en janvier 1962 (à Punta del Este, Uruguay), a été formellement réintégrée par l'assemblée générale ordinaire de 2009. C'est donc en toute illégalité que les Américains ont encore imposé leur véto. Au nom de la démocratie et des droits de l'homme, prétendent-ils. Pourtant les cubains avaient fait savoir que, s'ils étaient invités, ils répondraient positivement et "participeraient avec respect" au 6e Sommet.

Le pays hôte et son Président J.M.Santos ont été les premiers à protester vigoureusement contre une attitude jugée offensante pour tous les pays de la région. Seul le Mexique de Felipe Calderon s'est singularisé par son mutisme sur la question. C'est d'autant plus surprenant que ce grand pays avait été le seul, en 1962, à maintenir des relations diplomatiques actives avec le gouvernement de Fidel Castro. Comme il l'avait fait, avec honneur, avec la République espagnole: Mexico ne reconnut jamais le régime de Franco. Mais sans doute que Calderon se tient sur la réserve en attendant les élections qui vont être célébrées dans son pays le 1er juillet prochain. La réelection du Chef de l'Etat est interdite par la Constitution, et son parti (PAN, droite libérale), n'est pas le favori des sondages.

Pour conclure: l'OEA, créée par les Américains pour servir leur diplomatie et leur politique de sécurité dans cette partie du monde, est en train d'échapper à ses créateurs.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens