Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 17:50

Nos voisins suisses appellent ça une 'votation d'initiative populaire'. Cela leur arrive régulièrement. Le plus souvent pour des affaires que je qualifierais de 'helvéto-suisses' que nous, profanes, avons du mal à comprendre. Les préoccupations plus terre-à-terre à tendance populiste ne manquent pas, hélas, elles non plus, dans la longue histoire des votations. Mais je dois dire que, cette fois-ci, le sujet a de quoi interpeller leurs voisins français. Surtout quand le suffrage universel a porté dans leur pays la gauche au pouvoir.

Il ne s'agit pas moins que de limiter, avec des conditions et des menaces pénales très dures, le montant des parachutes dorés et autres super-primes que s'octroient les grands, et parfois moins grands patrons. Trop, c'est trop, ont dit en résumé les électeurs du pays des banques discrètes et des grandes compagnies d'assurances accomodantes. A ce train là ils vont finir par faire payer des impôts à Aznavour et à Delon! Décidément Depardieu a bien fait de choisir l'exil en Russie. Où allons-nous, ma bonne dame, à ce train-là???.

Bref on va imposer plus durement les très riches que l'horrible impôt, préconisé par Hollande, visant à taxer à 75% les revenus individuels pour la tranche allant au-delà de 1 million d'euros par an.

 

Il est peut-être temps de nous réveiller, en France, et de passer des annonces aux actes. On a compris que, dans  l'environnement politique et économique actuels, on ait dû rassurer Bruxelles, la City, Wall Street et les terrifiantes 'agences de notation'. La Bourse de Paris et le CAC 40 dorment aussi à peu près en paix. Il est temps alors de penser au peuple de gauche. Des signes tangibles en sa direction seraient les bienvenus.

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens