Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 10:27

Les occidentaux se sont toujours trompés dans leur appréciation de la situation en Syrie.

Au début de la crise ils ont cru à un mouvement libertaire conduit principalement par la jeunesse. Bien vu. En revanche ils n'ont pas mesuré à quel point la réaction du régime n'allait pas être dans la demi-mesure. Depuis que Hafez el Assad, père de Bachar, était parvenu à consolider le pouvoir du parti Baas (socialiste, laïc et panarabe) l'unique ennemi organisé était la Confrérie de Frères musulmans. Chaque fois que ces derniers ont bougé, ils ont été impitoyablement écrasés.

Or, si ce n'étaient pas les 'Frères' qui étaient les organisateurs de la vague de manifestations démocratiques, ils les ont rapidement infiltrées, puis dominées. Avant d'être eux-mêmes dépassés militairement par Al Qaïda. Ces Talibans arabes, préparés à la guerre urbaine et au terrorisme, sont des musulmans sunnites qui ont pour objectif la liquidation des Chiites, des Chrétiens, des Alaouites (dont la famille Assad est adepte), les Kurdes et autres minorités. 

Par facilité la presse occidentale parle de Bachar comme exerçant une tyrannie personnelle. Erreur. Il n'est que la partie visible d'un régime policier, avec sa vingtaine de services de sécurité. La Syrie baassiste est le pays le plus fliqué du monde. Ces flics et ces militaires qui ont fait le choix de défendre le régime, combattent non seulement pour leur vie et celle de leur famille, mais aussi pour leur situation professionnelle. Leurs avantages acquis en quelque sorte..

Aujourd'hui je pense qu'ils ont gagné la guerre, au prix de dizaines de milliers de morts, de plus d'un million de réfugiés, de plusieurs villes et quartiers de grandes villes, de trésors culturels détruits de manière totale ou partielle.

En quoi d'éventuelles frappes ciblées occidentales, décidées dans une ambiance de division et de renoncements, organisé des débats parlementaires à grands coups de politicaillerie mesquine, en quoi, vraiment, ces frappes peuvent-elles changer la tragique réalité?

 

Antoine Blanca



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens