Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 11:59

Alors que les Etats-Unis, et quelques uns de nos plus proches partenaires européens fermaient, pour un temps indéterminé, leurs ambassades au Moyen Orient et en Afrique du Nord, la France n'a fermé 'que' celle du Yémen. Ces mesures de précaution extrêmes ont été prises à la suite de la déclaration d'un vieux religieux barbu, successeur de Ben Laden à la tête d'Al Qaïda.

La disproportion des forces est stupéfiante: d'un côté quelques unes des plus grandes puissances du monde, avec des forces armées, de sécurité et de renseignements impressionnantes; de l'autre une espèce de gardien de mosquée manipulant quelques centaines de guerriers, dont quelques poignées de kamikazes. Mais surtout Al Qaïda est une "marque" qu'utilisent des groupes indépendants de toute autorité centrale. C'est le cas d'AQMI en Afrique. Il y en a une quinzaine d'autres, du même type, à travers la planète.

Combattre ces gens-là nous oblige à maintenir, voire à développer, nos équipes de renseignement et d'action. Sans leur travail en amont, souvent en relation avec les services de pays amis de la région, nous n'aurions pas réussi au Mali. Aujourd'hui François Hollande a attendu d'avoir un dossier complet sur la potentialité du danger couru par notre ambassade au Yémen, pour décider de sa fermeture temporaire. Mais ce sont tous nos postes diplomatiques de la région qui sont en alerte rouge.

Ces dispositions finissent par coûter très cher. En temps et en argent.

S'agissant de Al Qaïda, heureusement, le rejet du monde musulman est massif. Refuge de jeunes cherchant une cause extrême à laquelle se consacrer (et pour laquelle mourir), la "marque" terrifiante fondée par Ben Laden est pourtant considérée par les Etats-Unis comme l'ennemi principal.

En quelque sorte à la place de soviétiques!

 

Antoine Blanca



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens