Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 15:06

Je n'ai pas connu Ghislaine Dupont et Claude Verlon, la reporter et le tchnicien de RFI assassinés hier près de Kidal. Mais j'ai fréquenté leurs confrères pendant des décennies dans ma double vie de diplomate et de passionné de journalisme. Et j'ai été en mesure de consulter des amis qui ont bien connu la partie concernée de l'Afrique, pour tenter de comprendre ce qui semble, de prime abord, inexplicable. Une liquidation physique des personnes kidnappées dont on aurait pu négocier la libération.

En synthèse, voici l'état des réflexions de mes correspondants:

-- Kidal: cette petite ville saharienne est une mosaïque d'ethnies, d'intérêts, de contradictions avec, en outre, les haines accumulées à l'intérieur des différents groupes. Ainsi, un accord avec le MNLA, majoritaire chez les Touareg,  entraînerait des réactions hostiles de minorités armées Touareg contaminées, elles, par le poison djihadiste.

Or RFI avait envoyé ses deux collaborateurs enquêter sur la situation dans la région, donc aussi sur la nature du débat chez 'les hommes bleus'.

 

-- Les conditions dans lesquelles s'est déroulé l'enlèvement témoignent de la précipitation, de l'improvisation propres à un groupe ultra-minoritaire qui a tenté 'un coup' pour faire parler de lui.

 

-- L'assassinat, presque simultané à l'enlèvement n'a pratiquement qu'un motif: ledit groupe , ne disposait ni d'hommes, ni de logistique suffisants pour assurer la garde et la mobilité de prisonniers. Mobilité indispensable à la sécurité de l'entreprise criminelle.

 

Alors on a tué très vite ceux qu'on ne savait pas garder.

Mais un message a été envoyé. Non tant à lé France qu'aux groupes 'concurrents' mieux équipés et organisés. Un message de mort.

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens