Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 09:41
Des femmes ou des jeunes filles musulmanes s'affichant dans les rues en burqa ou en niqab, il y en a (du moins encore aujourd'hui) à peu près autant que des vélos-tandem circulant sur les boulevards extérieurs. Ce n'est donc pas un problème quand on se souvient que notre société est déjà protégée par la loi contre les tentatives de dissimulation d'identité. En revanche le vacarme organisé autour de cette  question, dont le caractère de gravité m'échappe, risque fort de lancer, effet non désiré, une mode. Contrairement à ce que disait Fadela Amara invitée du Grand journal de Canal+, ce ne sont pas les maris jaloux ou les pères autoritaires qui imposent cette tenue vestimentaire à leur épouse ou à leur progéniture, ce sont des ados ou des ados attardées qui trouvent là un moyen de défier la société.  Et parfois aussi leur propre famille. Tout en jouant aux femmes pieuses à partir d'interprétations abusives de textes dont elles auraient du mal à établir l'authenticité.
Légiférer sur ce thème marginal à l'extrême? Pourquoi ne pas le faire contre les supporters qui se jettent à poil  sur le terrain pour interrompre un match de foot ou de rugby?!
L'Elysée avait lancé l'affaire dans une médiocre perspective électorale. Quand le Président a réalisé que cette initiative comportait de sérieux risques, c'était trop tard: Copé s'en était emparé pour jouer un bon tour à son chef et néanmoins rival.  Fillon fronce de plus en plus les sourcils. Bref le projet, aussi mal ficelé que le débat sur l'identité nationale, a un effet de boomerang.
La gauche parlementaire et le militantisme laïc, seuls visés à l'origine, ne sont plus les seuls affectés par la perversité du mauvais coup.
Cela n'empêche pas nombre de mes amis de tomber avec délice dans le piège, pourtant bien visible, qui leur est tendu. Puissent ces lignes les aider dans leur réflexion.
Car le sarkozysme, s'il continuait de sévir en toute impunité, pourrait nous laisser une république caricaturale, où Jules Ferry, le petit père Combes et Jean Jaurès ne retrouveraient plus de repère.
Réforme des régions et des départements, découpage électoral pernicieux, nouveau mode de scrutin susceptible d'assurer à la droite un pouvoir éternel, destruction du système de santé, des administrations, de l'école publique désormais réservée aux familles qui ne peuvent s'offrir les établissements privés...
Ajoutons à cela un véritable désastre budgétaire (déficit passé de 66 à 143 milliards en un an), inégalités aggravées devant l'impôt...
Mais qu'importe? Ce qui compte c'est débattre sur le burqa...
Comment peut-on accepter une telle hiérarchie dans les urgences?
Sauf à admettre que l'islamophobie est en train d'imposer...sa loi.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens