Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 10:36

Le roi Philippe se voit contraint, par les textes constitutionnels, d'appeler les Espagnols à retourner aux urnes afin d'élire un Congrès (chambre des députés) susceptible de dégager une majorité gouvernementale. Pendant les mois qui ont suivi le dernier scrutin, les partis ont négocié (ou tenté de donner l'illusion de le faire) en vain. Le dernier espoir s'est évanoui quand Pedro Sànchez, leader du PSOE (9O députés) a dû renoncer à la mission que lui avait confiée le Chef de l'Etat.

Je crois, pour ma part, que Podemos, et son leader (69 élus) n'ont jamais vraiment recherché une solution. Leur seul but aura été de devancer les socialistes comme premier parti de la gauche espagnole. Aussi sont-ils demeurés inflexibles sur les trois points de leur programme jugés inacceptables par le PSOE: référendum en Catalogne pour l'indépendance, refus de participation des centristes de Ciudadanos à la négociation, obtention de la moitié des portefeuilles ministériels.

Le leader de Podemos, Pablo Iglesias, s'est révélé être un homme immature, prétentieux et sectaire. Mal assuré de pouvoir convaincre les siens de la nécessité de faire de vraies concessions, il a affiché son désir d'enfermer le grand parti traditionnel de la gauche espagnole dans une situation suicidaire: 1) accepter la possibilité de voir l'unité de l'Espagne voler en morceaux (impensable pour un parti responsable devant l'histoire 2) refuser tout dialogue avec le centre (autrement dit bloquer le PSOE dans une coalition avec gauchistes et nationalistes Basques, Catalans, Galiciens)...Les "indignés" d'hier sont devenus, à leur manière, voraces de pouvoir.

Nous verrons après le scrutin du 26 juin si les électeurs ont tiré toutes les conséquences de ces longs mois perdus dans la non-négociation. La fin du bipartisme est aussi la fin d'une certaine stabiiité démocratique. Les Espagnols vont voter dans le découragement et le doute. Et ce type de situation finit, en général, par être favorable à la droite...

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens