Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 10:18

Il y a deux semaines, dans les faubourgs du grand port mexicain de Vera-Cruz et dans ses environs, les corps de 49 personnes furent découverts. Ils avaient été exécutés par arme à feu, et les témoins qui se manifestèrent plus tard furent très clairs: les fusilleurs portaient des cagoules, des tenues de combat sans distinctifs de l'Armée ou de la police. Il s'agissait, en fait de groupes de miliciens mercenaires qu'aux Amériques on appelle "para-militaires". Des groupes de ce type avaient sévi en des temps récents en Amérique centrale (Guatemala et Le Salvador) et en Colombie. Ils étaient le bras armé de mouvements d'extrême droite; et de gros propriétaires terriens les finançaient. Il s'agissait de liquider toute velléité syndicale des ouvriers agricoles indiens ou métis, et de dissuader les plus décidés d'entre eux, de rejoindre les guérillas de gauche.

Mais ce sinistre phénomène ne s'était jamais manifesté, dans l'histoire récente, au Mexique. Un gouvernement fédéral fort, une stabilité politique solide, garantissaient depuis 1929 une certaine sécurité citoyenne, en dépit de ses imperfections, voire de la corruption avérée de nombre de policiers.

Cette sorte d'équilibre a donc été rompu à Vera-Cruz. Les 49 morts étaient tous de petits trafiquants de drogue. Certains avaient donc décidé de braver l'autorité en faisant justice à leur manière. Les assassins étaient cagoulés pour mener à terme leur "opération massacre". Ils s'étaient vus contraints à déposer leurs armes en Colombie. Ils renaissent au Mexique. Une preuve supplémentaire de la faiblesse du président Felipe Calderon.

A l'heure où la région avance avec décision vers l'éradication de la pauvreté et la consolidation du développement, le grand problème auquel sont confrontés certains pays, en premier lieu le Mexique (qui a remplacé la Colombie comme épicentre du trafic de stupéfiants) avec ses ramifications centro-américaines, est celui de la violence engendrée par les cartels. Tueurs et tués proviennent presque tous de l'univers de la misère. Des dizaines de petites guerres qui ont déjà fait des dizaines de milliers de morts.

Dans une longue interview accordée au quotidien espagnol El Paìs, le Directeur du PNUD(1) pour l'Amérique latine déclare notamment:

Le PNUD s'apprête à lancer un projet régional sur la sécurité citoyenne. Il analysera les situations et fera des recommandations aux gouvernements...Nous dirons quel est le coût de la violence...Une étude sur Le Salvador révèle déjà que le coût de la violence équivaut à la totalité des revenus de l'impôt direct et indirect. 4 milliards de dollars. Au détriment de l'Education, de la Santé, des infrastructures. Priorité doit être donnée au combat contre le crime, une véritable épidémie là-bas...

Même s'il est vrai que les Amériques latines sont largement épargnées par la crise (croissance moyenne de 8,5% par an), si la grande pauvreté recule, les inégalités continuent de creuser leur sillon. La lutte contre les inégalités sera désormais la priorité des institutions spécialisées de l'ONU dans la région. Mais en finir avec les nouvelles formes de violence n'est pas de leur ressort. Le prochain président mexicain, sortira des rangs du PRI, une puissance réelle, forte de 70 ans d'exercice du pouvoir et du contrôle, qu'il exerce déjà, sur une bonne partie du pays grâce à ses gouverneurs élus. Espérons qu'il aura tiré les leçons de ses dérives passées: 12 années dans l'opposition lui auront en tout cas donné le temps d'une saine méditation.

Antoine Blanca

(1) Heraldo Muñoz, personnalité chilienne de la gauche démocratique, est sous-secrétaire général de l'ONU et Directeur du Programme des nations unies pour le développement, PNUD, en charge de l'Amérique latine et des Caraïbes. Dans son pays, sous la présidence de Ricardo Lagos, il avait occupé la fonction de Secrétaire général du gouvernement.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens