Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 12:50

En zappant un peu ce matin, depuis mon lit d'hôpital, je suis tombé, le hasard faisant mal les choses, sur le député UMP Mariton. Comme le font nombre de ses amis politiques (quand ils font une pause entre deux cruelles invectives contre Sarko), il a dénoncé l'absence en France d'un plan ambitieux de "réformes", d'un refus de s'attaquer à la générosité de notre système de protection sociale comme l'auraient fait tous les autres pays européens. Avec succès, bien entendu.

La droite a son langage à elle. Autrefois réformer était synonyme de progrès social. Pour les conservateurs modernes réformer c'est l'austérité: équilibrer les budgets en supprimant les avantages acquis gagnés au prix de longues luttes par les salariés. Le "tout privé", le tout libéral: liberté de licencier, liberté de fixer les salaires...

Seule la France, jusqu'ici, résiste face à cette avalanche antisociale contre le seul monde du travail. Toute la gauche, tous les écolos savent bien qu'on ne peut aller plus loin. Ils devraient soutenir sans faille ce gouvernement de progrès, isolé parce que socialiste. C'est loin d'être le cas, hélas.

Du coup la droite est allée chercher dans l'Europe du XIXe siècle, quand on qualifiait la Turquie (alors colonisant plusieurs pays européens), "d'homme malade de l'Europe". Pour Mariton comme pour nombre de ses amis en panne d'idées, le "malade" c'est aujourd'hi la France.

Une belle preuve de manque de patriotisme par calcul, misérable, politicien.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens