Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 11:38

La presse française a beau titrer sur la "victoire des indépendantistes", il n'est pas moins clair que le président de la Generalitat, Artur Mas, et ses alliés de gauche et d'extrême gauche, ont échoué dans leur tentative de transformer cette élection régionale en référendum souverainiste.

Un référendum se compte en effet en voix, non en sièges. Les forces partisanes du OUI n'auraient obtenu que 47,8% des suffrages exprimés. Pis encore, dans les villes importantes (Barcelone 37%, Tarragona 27%, Lerida 24%...) la réserve vis-à-vis de ce coup de force électoral s'est fortement exprimée dans les urnes. C'est la Catalogne des campagnes et des bourgs qui a adhéré nettement au projet "rupturiste". Encore que dans les provinces de Lerida et de Tarragone l'enthousiasme n'y est vraiment pas...

Bien entendu les séparatistes ne reconnaîtront pas leur défaite puisque, avec l'appui des négationnistes de la gauche extrême (10% des suffrages), ils pourront continuer de gouverner, comme ils le faisaient depuis longtemps.

De fait Artur Mas et ses alliés de circonstance de la "Ezquerra republicana" ont perdu leur pari. On ne peut gouverner une Catalogne, dynamique et très européenne, avec la séparation d'avec le reste de l'Espagne pour unique objectif.

Les autres grands perdants sont Rajoy et son parti conservateur, le PP. Leur résultat est divisé par deux (11% de l'électorat)! Mais aussi les "indéterminés" de Podemos (alors qu'une de leurs amis est maire de Barelone) qui n'existeront pas dans la région. Plus de droite, plus de "nouvelle gauche" par conséquent...En revanche le PS catalan a notablement progressé tout comme les nouveaux venus des listes "ciudadanos (citoyens)" entrés en force en milieu urbain ( marginalisant la droite classique).

En définitive: une majorité d'électeurs ne veut pas de l'indépendance. Et celle-ci ne pourrait être proclamée au nom de seulement 47% des habitants de la Catalogne...Alors, messieurs les éditorialistes français, cessez de chanter la victoire de la sécession...

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens