Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 10:27
1 --  Constat

Le PS a perdu cette bataille et cela va être d'autant plus ressenti que les socialistes avions eu la mauvaise idée de gagner largement il y a cinq ans (28,5%) et que les listes Europe écologie font presque jeu égal avec nous, nationalement, et nous dépassent dans deux régions, dont l'Ile-de-France. C'est douloureux, surtout quand la totalité de la presse entonne l'hymne à la joie en l'honneur de la droite et de son chef. En oubliant, dans son enthousiasme servile, que plus de 70% des votants se sont déclarés en faveur des oppositions.

2 -- Rappels

Vincent Peillon a évoqué un nouveau 21 avril 2002. Autrement dit le tsunami qui nous avait emportés avec Lionel Jospin. Cela nous avait assommé d'autant plus que quelques jours plus tôt nous espérions nous diriger vers une victoire tranquille qui aurait couronné les succès d'un gouvernement réussi. Cette fois personne ne nourrissait de semblables espoirs après le triste spectacle que nous avions donné à Reims et l'étalage d'ambitions et de méfiances qui ont continué, par la suite, à brouiller notre image aux yeux des électeurs. Pourtant de vraies divergences idéologiques n'existent pas en notre sein.
Cette défaite et son étendue ne seront pas ignorées. Martine Aubry et les autres dirigeants l'ont dit sans ambigüité. Mais souvenons-nous que la défaite du 21 avril 2002 a été suivie par une série de victoires parfois triomphales: européennes, régionales, départementales et municipales. Nos réserves électorales existent et ne demanderont qu'à se manifester demain si nous faisons les bonnes analyses et prenons les bonnes résolutions. Faut-il remonter plus loin dans l'histoire de la Ve République, rappeler les 5% de Gaston Defferre (associé à Mendés-France), l'humiliation de 1993 ou les 14% de la liste Rocard ( torpillée par celle de Tapie qui bénéficiait d'un puissant appui au PS)?
Les socialistes sont toujours revenus en force, peu de temps après une "noche triste", une triste nuit de proclamation de résultats. Le Socialisme est une substance essentielle à la vie de la Démocratie française.

Revers européen -- L'Europe est de moins en moins reconnue par ses citoyens. Les taux de participation, pays par pays, sont catastrophiques et la France n'est pas la plus mal placée. C'est dire que ce n'est pas seulement chez nous qu'il convient de s'inquiéter. On ne pourra pas s'accomoder longtemps d'un idéal d'unité, de paix et de prospérité qui continuerait d'être perçu comme une lourde machine bureaucratique, grosse consommatrice de budgets et de fonctionnaires pointilleux et lointains. Ce n'est pas juste, c'est de la caricature, mais c'est la réalité d'un sentiment très largement partagé. Avec un Parlement toujours aussi réactionnaire et une Commission dirigée par le lamentable Duraõ Barroso, ce sentiment ne peut que persister.

Que faire? -- La balle est largement dans notre camp. Celui de notre PS comme celui du PSE. Il faut, dans un esprit positif, réunir toutes les forces vives de notre Parti et redonner tout son dynamisme à notre projet de société. Ce serait déjà merveilleux si, de la défaite, sous la contrainte de l'urgence, naissait un exécutif resserré, compact, propre au commandement. N'ayant plus rien à voir avec une armée de généraux mexicains (comparaison contraire à la vérité historique, mais que chacun entendra).
Et faire aussi du PSE une authentique force opérationnelle qui préfigurerait un projet, encore lointain mais nécessaire à plus ou moins long terme, de construction des Etats-Unis d'Europe.

Tirons donc les enseignements de cette défaite sans lamentations inutiles. Tout, ou presque, est entre nos mains. Nous avons des partenaires, mais le principal d'entre eux, Europe Ecologie, est une sorte de mirage qui s'éloignera au fur et à mesure qu'on l'approchera. En revanche il nous appartient de prendre davantage conscience de l'inquiétude monumentale manifestée par l'électorat européen devant la montée des périls qui nous menacent en menaçant la planète Terre. On a longtemps regardé ce chapitre de notre programme avec hauteur et suffisance. Il n'est que temps pour une nouvelle et profonde réflexion sur ce thème regardé par beaucoup comme primordial.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens