Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 10:58
Personne ne l'avait vu arriver avec une telle force sur le devant de la scène politique. On avait, sans doute, le pressentiment que le nouveau leader d'Europe Ecologie allait apporter un plus à des Verts français en mal d'unité et de programme. Mais pas au point de leur assurer une percée de cette dimension.
Même si dans presque tous les pays d'Europe les préoccupations écologiques sont de plus en plus manifestes, c'est en France que leur impact a été le plus important. L'ex-Dany le Rouge est pour beaucoup dans cette avancée. Nous avions assisté, dans un passé récent,  à des phénomènes de mode politico-personnels qui avaient, en leur temps, bouleversé de manière passagère le paysage. Michel Colucci, dit Coluche, en 1981, s'était mis à grimper dans les sondages de popularité au point d'inquiéter les candidats des grands courants politiques. Plus récemment la liste de Bernard Tapie aux européennes avait mis le PS, alors dirigé par Michel Rocard, littéralement au tapis! L'ancien Premier ministre ne s'en est jamais vraiment remis. Cohn-Bendit est, lui aussi, un personnage haut en couleur, jamais pris de court dans un débat, sachant trouver le bon mot qui fait à la fois rire et réfléchir. Un as dans les discussions télévisées parce que, outre ses dons naturels, il ne paraît inhibé par aucune pesanteur partisane. Il a institutionnalisé, parlementarisé, ses tendances anarchistes naturelles. Il n'est plus libertaire que dans l'apparence vestimentaire.
Somme toute il a été la seule grande personnalité à être acteur, directement comme candidat, dans des élections où les grands ténors  des partis étaient absents, par souci d'éviter l'accusation de cumuler les mandats.
Mais ne nous y trompons pas: l'intéressé n'est ni Coluche, ni Tapie. C'est un homme politique expérimenté, fin connaisseur des arcanes de l'Europe et, contrairement à José Bové et à beaucoup de militants Verts, un pro-européen convaincu. Il comprend la nécessité de négocier avec les forces politiques les plus proches de ses idées et, si on lui donne la liberté de le faire, il fera en sorte de négocier. Durement, âprement, mais il cherchera des compromis.
Il connaît les limites et les ambigüités de ses alliés du 7 juin. Au soir de  leur succès d'une ampleur inattendue, il leur a dit en substance: "attention, une opportunité historique est devant nous; saurez-vous la saisir?". Plus que tout autre il sait la fragilité de l'assemblage dont il est devenu la figure la plus visible. A vrai dire, une addition de tempéraments et d'ambitions contradictoires, avec pas mal de caractériels à l'affût. D'où l'importance de l'avertissement qu'il a lancé. Pour les socialistes, il va devenir un interlocuteur difficile, mais incontournable.
Bien entendu, je ne suis pas devenu pour autant un admirateur béat du personnage. Je laisse cela à l'hypocrisie toujours renouvelée de Jack Lang qui, une fois les tendances connues le 7 au soir, a affirmé avoir voté socialiste par discipline, mais que son petit coeur sensible avait battu, sous sa chemise rose, pour son cher Dany (au fait pourquoi ne pas lui refiler l'ancien ministre en gage de bonne volonté et d'ouverture?). Mais pour le PS c'est aussi une chance de pouvoir discuter, au moins au niveau de la construction européenne, avec quelqu'un représentant bien les préoccupations nouvelles que ces élections ont mises à jour. Il faudra bien que tout le monde réalise que, si l'écologie est un chapitre essentiel à l'avenir de l'Homme et de la Terre, d'autres motifs d'inquiétude existent dans des domaines aussi relevants que la recherche de la Paix et de la stabilité, la lutte pour la justice économique et financière, la solidarité avec les nations et les peuples vivant dans la marginalité, le développement de l'enseignement pour tous et la préservation des biens culturels de l'Humanité...
Les socialistes avons beaucoup de questions à poser à nos éventuels nouveaux partenaires. Pour le moment un voile de mystère entoure leurs éventuelles positions.
 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens