Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 11:38

Hier mercredi, dans un quartier de Londres, deux britanniques d'origine africaine, dont un au moins était un chrétien converti, ont massacré, en criant le nom du Seigneur, un jeune soldat Anglais. Presque simultanément, dans un site de l'entreprise française AREVA, au Niger, deux attentats suicides, revendiqués par une branche d'Al Qaïda, faisaient plusieurs morts et blessés. Même s'il s'agit là de pure coïncidence, il reste que l'Afrique s'inscrit désormais dans l'agenda du terrorisme djihadiste international.

Si certains pouvaient encore mettre en doute la justesse de la décision du Président Hollande d'intervenir au Mali, les événements de ces derniers jours devraient les libérer de leurs dernières réticences. La France est, pour le moment,  le seul grand pays à s'impliquer sur le terrain du grand continent voisin pour empêcher Al Qaïda d'agir à sa guise, à partir de vastes territoires un moment vides de toute protection. Nos troupes sont au Mali, à la demande de ses habitants, pour liquider le fanatisme armé. Le travail est, pour l'essentiel, terminé. Il reste à soigner les détails. Et surtout à préparer une relève vigilante.

Quels pays sont directement concernés par les manoeuvres d'une nouvelle forme de banditisme, qui peut être pratiqué en invoquant le nom du Seigneur? Le Mali et le Niger, bien entendu. Le Nigéria, la Mauritanie, le Tchad et le Sénégal se sentent aussi directement concernés. L'ANP algérienne est depuis longtemps en alerte  sur son interminable frontière. Elle a des raisons pour bien connaître son affaire. La Libye est toute proche et nous savons combien poreuse est sa frontière dans cette partie du Sahara. Or le gouvernement central demeure bien démuni face à cette déficience.

Presque tous les habitants des pays cités sont de confession musulmane (à l'exception du Nigéria où l'Islam demeure minoritaire).

Il est plus que jamais urgent que l'on aide ces républiques à se doter de forces de sécurité bien formées, sûres et entraînées. Cela ne sera possible que dans le cadre de démocraties représentatives réelles. Mais personne ne pourra se substituer à la volonté des peuples eux-mêmes.

Ce que l'on appelle, par commodité de langage, le djihaddisme, est en train d'évoluer dans la pratique de son action criminelle. Chaque groupe, dans chaque pays, sera libre du choix de ses cibles et de la forme de ses méfaits. On a vu le caractère primitif de la boucherie de Londres...Il faut adapter notre riposte en conséquence. En évitant à tout prix de faire payer à une communauté entière la faute sanglante d'une infime minorité. Dont les musulmans sont toujours les principales victimes.

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens