Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 10:06

L'écologie a de multiples visages. L'un d'eux veut ressembler à  celui d'un parti politique. En France, après que l'expérience de vie commune ait été testée dans nombre de municipalités de gauche, le PS avait décidé de donner une autre dimension à l'union. Sous la baguette de chef de Martine Aubry, avec la cheftaine Verte Cécile Duflot en premier violon, un accord de gouvernement complet fut signé, des sacrifices furent demandés pour assurer aux écolos des groupes parlementaires. Certains ont trouvé l'accord bien généreux. Une apparence: l'accord s'est révélé être, malgré ses inévitables imperfections, l'une des clés de la victoire de François Hollande et de la gauche en mai 2012.

Mais cette cohabitation est un combat quasi quotidien. Le parti Europe-Ecologie-les Verts est une addition d'ambitions inassouvies, de mini-compétitions locales ou départementales au sein d'un microcosme se partageant entre idéalistes et politiciens gourmands. Les deux membres EELV du gouvernement divisent leur temps entre défendre leur action ministérielle, clé de leur crédibilité, et  se battre contre des "amis" voulant être califes à la place du calife: l'écologie électorale a une surproduction d'Iznogouds.

Le PS doit malgré tout continuer à faire une bonne place à leurs seuls alliés structurels. Même si, à l'approche des échéances électorales, des rapprochements se refont avec l'autre gauche, essentiellement avec le PCF.

Les mois qui viennent vont être occupés par de difficiles batailles électorales et les conflits internes vont être mis entre parenthèses. EELV a, pour sa part, déjà réglé beaucoup de comptes au détriment des ambitions les plus pressantes.

Un répit davantage qu'une trêve.

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens