Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 11:54

En France, il est de bon ton de vouer l'action de François Hollande aux gémonies. C'est naturel pour les hommes politiques et la presse de droite. Cela devient, hélas, habituel pour une certaine gauche, supposée être l'alliée du PS. Dans tous les cas, quoi que dise et fasse le Président et son gouvernement, on trouvera toujours des raisons à des critiques malveillantes. Personne n'a été surpris, par exemple, de voir M.Aphatie, de Canal+ et de RTL, tenter de discréditer la compagnie indonésienne qui vient de signer un contrat gigantesque avec EADS pour plusieurs centaines de gros porteurs. Et je ne vois pas de journaliste français rappeler que le patron de Mediapart, Edwy Plenel, avait utilisé un faux grossier pour dénoncer, dans Le Monde, un prétendu financement de la campagne de Mitterrand, en 1988, par le  dictateur panaméen Noriega. Or, le voilà aujourd'hui qui se fie à un document sonore, pour briser la carrière de Jérôme Cahuzac. Sans se préoccuper de la personne qui lui a remis l'enregistrement incriminant il y a 10 ans: le sortant UMP que le socialiste avait battu. Laissons la justice aller à son terme...


En revanche, c'est un tout autre air que chante la grande presse des pays occidentaux. En particulier pour se féliciter de l'opération décisive réussie contre les terroristes islamistes dans le nord du Mali. Sans laquelle ces bandits de grand désert seraient entrés à Bamako et exerceraient un contrôle criminel sur un immense territoire. Les Français ont fait, comme disent les Américains, le job, et sont sur le point de le terminer. On loue notre capacité à agir vite et bien, à mobiliser des alliés dans la région, chaque jour plus efficaces d'ailleurs. Sans donner, pour autant, de raison à suspicion de néo-colonialisme. "Malgré les apparences, écrit l'éditorialiste de Il Foglio de Rome, il s'agit d'une décision qui ne s'inscrit pas dans la traditionnelle politique africaine de la Ve République, quand les réseaux Foccart faisaient la pluie et le beau temps en fonction des intérêtes pétrolifères d'ELF...Il reste que la France est entrée seule en guerre au nom de l'Europe dont les pays ne semblaient pas se préoccuper davantage de voir émerger une enclave fondamentaliste au fond du jardin..."

Pour sa part, l'hebdo new-yorkais Newsweek éditorialise "...une chose est sûre, la France s'est montrée prête à agir quand ses pairs, eux, y rechignaient. Ses avions, ses hélicoptères et ses parachutistes sont aujourd'hui le fer de lance dans la bataille qui se dessine pour la démocratie et la stabilité en Afrique". Ou encore, le New York Times:"...la France a conservé la capacité à envoyer rapidement des troupes et des équipements dans une grande partie du monde...[les Français] éprouvent une certaine fierté à jouer un grand rôle pour une cause morale...et poussent leurs alliés à intervenir à leurs côtés..."

Les Américains ne sont pas les seuls à saluer cette  avancée sur l'échiquier international: Paris redevient la capitale méditerranéenne (la presse espagnole qui voit en la France LA puissance politique européenne). Et Courrier international souligne par ailleurs que "la cote française est telle que New Delhi songe à se détourner de Londres pour se rapprocher du 'pôle indépendant' qu'est cette France sûre d'elle-même"...

Et le président de International Institute for Strategic Studies d'écrire à propos du président Hollande:" Voilà un homme qui n'a jamais pris une décision exécutive de sa vie et qui vient d'en prendre une considérable...Cela change non seulement l'idée que l'on se fait de lui, mais aussi la perception qu'il a de lui-même et de ce qu'il peut faire. C'est une métamorphose politique".

Seule la presse russe évite de participer à ce concert de louanges.

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens